II.L'impact des matériaux sur les performances :

 

Aujourd’hui, l’évolution des matériaux est permanente. Gage de compétitivité, cette évolution est nécessaire aux sportifs pour rester au plus haut niveau. Certes nécessaire, cette évolution des matériaux a-t-elle un réel impact sur les performances ? Nous étudierons cela à travers des sports particulièrement marqués par ce phénomène.

 

1) Influence des matériaux sur la technique :

L'évolution des matériaux dans le monde du sport entraine une amélioration des performances. Cependant il faut que le sportif modifie dans le même temps sa technique pour ne pas se laisser dépasser par le matériel. Ainsi l'évolution de la technique sportive est nécessaire pour que les matériaux fournissent la possibilité de performances toujours meilleures.

Ainsi de nombreux sports ont vu leur technique évoluer grâce à l’apparition de ces nouveaux matériaux. Par exemple dans le monde du ski, le ski (la planche) s'est considérablement modifié au cours du temps. Cela a contraint le skieur à adapter sa technique de glisse. La première fois qu’un skieur a pu adopter une position aérodynamique fut une révolution dans ce sport. Puis beaucoup d’innovations se sont succédées jusqu’à l’apparition du ski carving à la fin des années 90. Il s'agit d'un ski de forme parabolique, avec des carres très travaillés, permettant au skieur de se pencher au maximum, de prendre des virages plus serrés et donc de perdre le moins de vitesse possible.

 

imgres-1.jpgcarving-ski-technique-2-jpg-scaled1000-1.jpg

&






La technique du ski a également évolué suite à la modification des piquets de slalom. Ils étaient auparavant faits de bois. Le skieur ne devait donc pas les heurter de peur de se blesser à cause du manque de souplesse de ceux-ci. De nos jours les piquets sont composés de plastique et sont articulés. Les skieurs peuvent maintenant ajuster leur trajectoire et passer le plus près possible du piquet jusqu’à le toucher. Cette évolution du matériel permet encore une fois au skieur un gain de temps maximal.

race-skiing-carving-266-1.jpg

Autre exemple : la perche. L'apparition des réceptions en gros coussins de mousse permet au perchiste de sauter plus haut sans se faire mal à l'atterrissage. Par ailleurs, le fait que les perches deviennent plus souples et plus solides est aussi un facteur de modification de la technique. Ainsi le sportif peut forcer davantage sur la perche avant de décoller du sol. 

 

perche-disney-village-2007-1.jpg

Dans tous les domaines sportifs, l’apparition du Dartfish est une révolution tant dans la pratique des disciplines que dans l’arbitrage. Le Dartfish est une caméra moderne à très haute définition qui permet de décomposer les vidéos afin d’étudier chaque mouvement. Ainsi le sportif peut reprendre les vidéos de son adversaire pour étudier la technique adoptée par celui-ci, et si nécessaire, modifier la sienne. Les choix tactiques sont rendus plus sûrs et le sportif accorde donc moins d’importance à la gestion de l’improvisation. Enfin cette caméra a une grande utilité pour l'arbitrage qu'elle rend beaucoup plus fiable. 

6a0133f4943c16970b013487b4f1d9970c-320pi.jpg


Toutes les évolutions de matériaux dans ce monde de compétition, conduisent donc les sportifs à modifier sans cesse leur technique pour espérer être les plus performants possible.

 

.Vidéo sur l’évolution du ski! (voir dans la galerie vidéos)

 

2)  L’évolution des performances

 

Nous allons étudier l’impact des matériaux dans les sports choisis. Ces sports sont particulièrement atteints par ce phénomène. Les matériaux ont fait évoluer les performances du simple en double.

Le saut à la perche est un sport où la compétition est remportée par celui qui saute le plus haut. La performance est donc le centre d’intérêt du sportif, et c’est la perche qui les propulse au moment de leur saut qui va influencer cette performance.

Nous pouvons observer sur le graphique ci-dessous l’évolution du record du monde de saut à la perche en fonction des matériaux qui constituent la perche. A aucun moment les performances ne régressent, elles sont en constante augmentation. Du bois à la fibre de verre en passant par le bambou et le métal, tous ces matériaux ont modifié la hauteur des sauts des perchistes.

 

Exemple de l’évolution du recorddu monde de saut à la perche :

 

 

photo-tpe.png

 

La constitution de la perche a donc un réel impact sur la performance.

Dans le vélo, l’évolution des matériaux à modifier la composition et la forme des vélos. Par exemple dans le Tour de France, épreuve majeur du World Tour (niveau cycliste mondiale) la vitesse moyenne à augmenter avec le temps. D’environ 24 km/h en 1924, elle était de 41 km/h en 2005. 

 vieux-velo.jpg


Vieux vélo

 

 

vélo actuel



Vélo d'aujourd'hui


Nous observons sur ces photos une nette évolution du matériel qui s’accompagne donc d’une évolution des performances.

La voile, mis à part les courses en monotype, est un sport où l’évolution des matériaux et des technologies a modifié les performances. Le pilote automatique permet plus d’autonomie au skipper. La forme des voiles peut changer la vitesse du bateau ainsi que la forme et la masse du bateau (donc sa composition). Ces évolutions s’observent dans une course qui a lieu en ce moment, le Vendée Globe. Les marins qui y participent naviguent sur des bateaux de même catégorie (imoca open 60 pieds) mais qui peuvent tout de même être différents. Comparons le bateau d’un des premiers, MACIF, et celui du dernier Team Plastique. MACIF est un bateau lancée en août 2011, Team plastique date de 1998. Entre le lancement de ces deux bateaux, de nouvelles technologies sont arrivées dans la voile. Aujourd’hui les quilles des bateaux sont amovibles, la forme des voiles a évolué. Conséquence de tout cela, Alessandro Di Benedetto se trouvait à plusieurs milliers de milles nautiques de la tête du classement où se trouve François Gabart, après deux mois de navigation.

Team plastique-Alessandro Di Benedetto

 tpe-4.png                                tpe-5.png

                                                                                             MACIF-François Gabart


La natation est un cas particulier. Les technologies pour fabriquer les combinaisons et la composition des combinaisons elles mêmes ont permis d’améliorer les records du monde, dans toutes les distances, de manière très impressionnante. Par exemple, la LZR Racer a permis en 2008 de battre dix-huit records mondiaux.  Ceci est possible grâce à ce qu’apporte la combinaison aux nageurs, à savoir plus de flottabilité (ils concentrent donc leur effort sur la propulsion), moins de résistance aux frottements… La performance est donc nettement améliorée par les technologies qui sont arrivées dans la natation. « Des recherches effectuées par l’école de médecine de Northwestern montrent que les combinaisons intégrales utilisées par les nageurs ont eu un rôle significatif, en 2009, une année historique marquée par 43 nouveaux records mondiaux ».


tpe-6.png

LZR Racer, conçue par Speedo

 





@