Conclusion :


 

Nous avons vu dans ces trois parties le rôle évident que jouent les matériaux dans la performance, surtout ces dernières années grâce aux progrès technologiques et à l’apparition de nouveaux matériaux qui permettent d’explorer les limites d’un sport. Ces innovations portent pour beaucoup sur l’aérodynamisme, la flexibilité et la masse des matériaux. Par conséquent, on observe d’une part une surenchère au niveau des records mondiaux et d’autre part la place de l’effort de l’athlète qui a tendance à diminuer compte tenu de l’aide apportée par les technologies : il faut rechercher la limite technologique dans chaque sport. C’est aux fédérations représentant chaque discipline de réguler ces innovations, car l’arrivée d’un élément peut totalement modifier la technique et la pratique d’un sport en bien ou en mal. C’est pour cela que dès à présent, on peut affirmer que les avancées technologiques se sont substituées partiellement aux performances de l’athlète mais l’avenir de chaque sport repose sur les décisions prises par les fédérations, si l’arrivée de nouveaux éléments est acceptée et appliquée. Mais cette place que prend la technologie ne s’applique pas seulement au sport, car notre vie est conditionnée par les avancées réalisées jusqu’à aujourd’hui, ainsi nous en concluons que si notre mode de vie évolue la pratique de sport évolue sensiblement avec lui.